meusnidus33.com

Meusnidus33

“ Le Blog d'un passionné ” —

A propos

MA PATEE DEPUIS 2010

 

pour ma part je suis depuis 26 ans fidèle en partie à la pâtée CÉDÉ sèche.
je dis en partie, car j’en ai toujours donné, mais de nombreuses années additionnée par moitié à une autre, la dernière étant la ORLUX.
bien sur depuis que cela existe en BIANCO, car spécialement étudiés pour les blancs et mosaïques, afin d’éviter les fâcheuses incrustations dans les rémiges et autres colorations indésirables pouvant être données par les pâtées et certains de leur composants. ET ENRICHIES EN VITAMINE  A  pour compenser l’absence d’oeuf.

 

une année, pour simplifier,  je me suis décidé à ne plus la donner que seule, les la mangeait moins bien. la patée orlux étant plus moeuleuse, plus apettante,j’ai décidé de les remettre toutes deux par moitié.

cependant, les oiseaux ne la mangeaient pas complètement, donc j’ai travaillé sur appétences et l’ajout d’éléments pour la reproduction.

voici donc maintenant sa préparation et composition.



1° étape:pour le
– les pâtées CÉDÉ et ORLUX  BIANCO sont passées au moulin à café, car  composées de morceaux trop gros à mon avis ,qui n’interressent pas complétement les oiseaux .
ce afin d’en faire une poudre fine.
– il y est ajouté 40 g/kg de pâtée de GERME DE BLE de la marque GERBLE
– il y est ajouté 40 g/kg de pâtée de LEVURE DE BIERE de la marque GERBLE

je prépare de cette façon une quantité assez conséquente de pâtée(5 kgs) que je mélange bien et le garde après dans un seau avec un couvercle.
j’en sors un kilo que je met dans un pot avec couvercle également pour la préparation des jours à venir.

 

2°étape :la préparation journalière:
je prend la quantité de pâtée précédemment préparée dont j’ai besoin pour la à venir à laquelle j’ajoute:
– de la semoule de blé fine mise à gonfler à l’eau chaude une demi heure avant;dans la proportion de 100 gr/kilo de pâtée,

– 25 gr/kilo de patée de graines de NIGER,
– 75 gr/kilo de patée de graines de GRUAU ou AVOINE PELÉE,
– 15 gr/kilo de patée de graines de CHÈNEVIS ou CHANVRE,
– une fois par semaine du CALCI-LUX, 80 gr/kilo de patée
– une fois par semaine un PROBIOTIQUE PIGEON le PROBIOLEC ou  du PROBI-SYME, 10 gr/ kilo de patée

je mélange bien tout ceci de façon à obtenir une patée homogène onctueuse, appétente, et j’y rajoute:
– de l’ HUILE D OLIVE de qualité 50 ml / kilo de patée.

 

et maintenant il n’y a plus qu’à servir!

et ils n’en laissent pas, si bien sur donné en quantité raisonnable. une patée mouelleuse ,  grace à la semoule gonflée, pas trop humide, onctueuse grace à l’huile d’olive , qui a de plus permis de coller toutes les poudres fines aux grains , car sinon, une grosse partie de ces poudres fines(calci-lux, probiotiques, vitamines diverses si besoin) restent beaucoup plus sur les parois  et en fond  du contenant.

une patée enrichie comme il se doit en periode de reproduction, attirant les oiseaux , les incitant à en gouter et à en donner à leurs petits par les graines rajoutées, très utilisées par les reproducteurs pendant les premiers jours .

 

L’idéal étant d’en donner peu à la fois aussi souvent que possible dans la journée pendant la reproduction.

 

 

quelques de sa préparation journalière :

la semoule:

mise à gonfler:

 

une fois gonflée même à l’eau temprérée:

les patées CEDE et ORLUX broyées enrichies du gerbe de blé et de la levure de biere:

les graines de chanvre , gruau et niger :

la patée seche  avec les graines ajoutées:

ajout du couscous fin gonflé pour apporter l’humiditée necessaire:

une fois le mélange fait de manière homogène:

 

ajout de l’huile d’olive source de vitamine E, et permettant de coller correctement  tous les petits éléments à la patée :

 

l’osmose des deux:

 

résultat final:

 

l’ajout des poudres diverses (calci-lux, proby-sime, vitamines,…)pouvant maintenant se faire , elles iront se coller de façon beaucoup plus homogène à l’huile d’olive entourant les éléments de la patée ainsi préparée.

la même patée pouvant être donnée toute l’année, mais on en ote le germe de blé et la levure de bière, éléments dont n’ont pas besoin les oiseaux hors reproduction.

tout comme la plupart du temps l’huile d’olive que l’on  peut mettre que lorsque l’on rajoute des poudres importantes à la patée que l’on veut y coller de façon très homogène.

mais, je la donne dès le sevrage sèche, et surtout sans l’ajout de l’huile d’olive, car il ne faut pas oublier pour les fonds jaunes que cette dernière contient une infime mais présente quantité de carotène et de chlorophylle, donc néfaste pour les fond jaunes en .

ceux-ci pouvant avoir un jaune un peu trop chaud (orangé) à cause d’elle.et être pénalisés en lipochrome…

 

bonne repro .

 

Tags : .

Pas de commentaire — Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

(Obligatoire)

(Obligatoire)