meusnidus33.com

Meusnidus33

“ Le Blog d'un passionné ” —

A propos

MARS LE MOIS DE LA REPRODUCTION.

de la repro , mais avant de mettre les nids , il reste quelques opérations très importantes à faire…

est là.

FEVRIER est donc passé
Cela veut dire que toutes les couveuses ont été nettoyées , désinfectées , ( desinsectisant , fongicide , virucide , javel , beaucoup d’huile de coude pour passer l’éponge , la brosse , et la brosse à dents partout ) pour la première fois de l’année.

Et oui , je dis première fois ,car elles le seront à nouveau cet été ,après la repro , et avant de continuer à y préparer les de .

Mais revenont à nos « moutons »…

Les oiseaux jusque là sont en volière , les femelles y engraissent mieux , aussi bizarre que cela puisse parraitre , et les mâles le contraire .

Je suis à J moins 20 :
12h 30 de lumière par jour
15 ° de température .
L’augmentation sera d’une demi heure de lumière de plus par jour , chaque semaine , et 1° de température.
Le 20 mars :
j’aurais donc 14 heures de lumière par jour
18 ° dans ma pièce , mes femelles seront quasiment toutes prêtes.

Quand je dis prêtes cela veut dire que si je met le nid avec la charpie dedans , à la porte , en haut à droite , le lendemain , 70 % auront tournées leur nid.

Je met le mâle correspondant dans la cage , et , dans la plupart des cas , le mariage est consommé avant que j’ai tourné le dos….(yop , là , boum …)

Ne brulons pas les étapes , on en est au 1° mars.

Les femelles vont être mise dans la couveuse où elles vont faire la saison de reproduction, MAIS avant cela …….LA PREPARATION DE CHAQUE REPRODUCTEUR……

les femelles d’abord , sont soufflées , pour constater quelles sont bien grasses , prêtes à affronter la dure épreuve de l’élevage , souvent toutes seules, avec l’impromptu tel que je le pratique.
(Si vous désirez un billet sur ce sujet , laissez moi des commentaires)
Une femelle trop maigre
à cette étape sera écartée de la repro , c’est pour cela qu’il vaut mieux garder quelques femelles , moins bonnes , ou des adultes à priori écartées en février lors de la sélection ( les oiseaux évolus) , mais qui servent de secours.
CAR ,quoi de plus triste qu’une cage vide en repro , alors que peu de temps avant , on avait beaucoup trop d’oiseaux!……

On inspecte les ongles , les trop longs , les tordus sont coupés , et TOUS sont épointés au ciseau , ou au coupe-ongle , pour éviter le percage malencontreux d’un oeuf.
Certains oiseaux adultes ,peuvent avoir des écailles de corne , sur les pattes , vous pouvez les limiter en frottant du jus de citron sur celles-ci.
Pour ma part , je travaille plus en préventif……..
J’ai la chance d’avoir une famille très gourmande , mangeant souvent ….des crèpes.Dans la recette , on met du zeste de citron , que l’on onbtiens en rappant ce dernier. A la fin de l’operation , il vous rest un citron , sans peau , qui ce conserve très mal , car il seche très vite.
je l’emploi en en mettant le jus dans les baignoires que je mets à disposition ( le jus d’un demi citron me permet de préparer 6 à 7 baignoires , on ne fait qu’en ajouter un peu à l’eau ), et ceci le plus régulièrement possible.
Vous aurez de plus des bagues beaucoup plus propres , ce qui peut servir à l’encagement de vos oieaux…….

Au tour du toupet et des plumes autour du cloaque.

Avec un ciseau de « chirurgien « , à bouts ronds , et courbés , je coupe les plumes du toupet le plus ras possible , en évitant bien sur de blesser l’oiseau ; et je dégage le cloaque en coupant les plumes qui pourraient par accident venir le recouvrir pendant la juxtaposition des sexes.

VOIR
dans la nouvelle «   » :

PREPARATION A LA REPRODUCTION

(deux exemples)

Pour le mâle
Il est procédé de la même façon ,on coupe au plus près , et l’on dégage autour,pour que lors de l’accouplement , les deux sexes soit en le plus étroit possible car , je le rappelle :

IL N’Y A PAS DE PENETRATION CHEZ LES OISEAUX , SEULEMENT UNE JUXTAPOSITION….

Je sais que certains éleveurs vous diront tout à fait le contraire , que les petites plumes du mâle guideront le sperme , mais je pratique ainsi depuis 20 ans , et la fécondation n’est pas un problème dans mon élevage.
Chacun sa méthode , l’important est que ça marche , ne passez pas à coté d’une solution simple à un problème important….

Tant qu’on a l’oiseau dans la main , on en profite pour le poudrer allègrement avec du POUTIC ,( insecticide à base de CARBARYL 5 % semblable à OCEPOU , et tant d’autres ….. ) , bien partout.
Quand vous le posez dans la cage , il se secoue , et là , un nuage est formé autour de lui….
Le préventif , à bon essiant , vaut mieux que le curatif , surtout avec les acariens , et autres.
La bombe insecticide KAPO est très très employée chez moi , que ce soit dans les cages lors de l’entretien , en présence des oiseaux , ou dans la pièce en elle même.

 

Les mâles vont en cage de concours.

En volière s’instaure une hièrarchie entre eux
Quelques dominants ,( au sens hiérarchique et force pure du terme ) des moyens , et des dominés ,ces derniers ,si vous les mettez directement de la volière avec une femelle en couveuse , il n’est pas sur qu’il soit fécond , car dominé depuis longtemps par les autres mâles.
Pour cela , je leur fait passer deux à trois semaines en cage concours , où , c’est à celui qui chantera le plus fort , dominera les autres , mais là , seule la voix compte , donc les dominés peuvent prendre du poil de la bête.
Ainsi , ce ne sont que des « rambeau » qui sortent des cages de concours vers la femelle et sa couveuse.

pendant ces qinzes premiers jours , les oiseaux recoivent du FERTIVIT
dans la patée , et dans l’eau de boisson .
Cocktail de vitamines préparants à la reproduction , surtout de la vitamine E pour la fertilité des mâles , ( vitamine de reproduction.)
Quinzes jours suffisent , la lumière et la température stimulant de façon naturelle l’hypophyse de nos reproducteurs , et surtout le rallongement des jours à l’extérieur , que nos oiseaux ressentent même dans nos pièces aux jours trafiqués..

Pendant que tout ce beau monde s’excite mutuellement , on va preparer les nids :

 

LES NIDS : Ils sont extérieurs , métalliques , ouverts de tout cotés, ce qui m’a fait bricoler un cache pour ces nids ,amovible , qui les couvrent sur le dessus , et le coté droit .
la face arrière sera occultée , par le support que je met sur la facade arrière ,pour recevoir la FICHE DE NID , (voir dans L’ELEVAGE ) , fiche qui indique simplement le stade de chaque femelle.
La femelle y couve ainsi très tranquillement , à l’abri des regards , de l’ardeur du mâle , et on peut facilement modifier tout ça pour y jeter un oeil.


LE NID EN LUI MEME:
Il est en terre cuite , beaucoup plus cassants , mais s’imprégnant beaucoup mieux des produits désinfectants dans lequels on les a fait tremper à la fin de la saison de reproduction , avant de les ranger , ET , au début de cette nouvelle,avant de les utiliser.

Le matériau, donné pour que la femelle , fasse un beau nid , comme sa nature lui conseille de le faire depuis des millénaires ,( il sagit juste de paufiner certains avant la mise des oeufs avec une ampoule electrique que l’on tourne dans le nid , pour lui donner la forme que l’on pense la plus adaptée ) ,est de la charpie .
Si vous devez le rectifier , attendez que la femelle ait pondue son troisième oeuf , elle ne le rectifiera pas à nouveau..
Attention il en existe plusieurs types , la bonne ne doit pas être faite de trop longs morceaux , (7/8 cms maxi, et en faisant attention à sa nature , jute ou déchets de tissus de toute sortes ).

Certaines années , je paufinne en collant de la charpie au fond de chaque nid , pour éviter qu’ils ne se tournent malencontreusement , avec de la colle faite avec de LA FARINE ET DE L’EAU .100% naturel

VERS le 15 – 20 mars
ce nid est mis en place avec la charpie posée dedans ;
Si la femelle est prête , en quelques heures , elle vous à fait un splendide nid , de CHARPIE , de PATIENCE , DE DEXTERITÈ ( avec le bec , excusez du peu ) , et D’AMOUR , qui vous indique que vous pouvez mettre le mâle qui lui ne tient plus dans sa cage concours, depuis déjà un moment !………

Et HOP , C’EST CONSOMME , SANS BAGARRES LA PLUPART DU TEMPS ,LA REPRODUCTION EST VERITABLEMENT LANCEE…

 

Tags : .

5 commentaires — Laisser un commentaire

  • cuicui

    18 mars 2007 à 14:22:17

    bonjour KEVIN. a priori , tout débute bien pour toi , et tes oiseaux . je te suis distrètement sur ton blog. félicitations pour ces naissances . attention , avec les oiseaux , les statistiques et espoirs sont souvent contrecarés , car nos oiseaux répondent à d’autres lois que les nôtres . N’écoute pas trop les résultats mirobolants d’ untel ou untel , car , sont -ils vraiment certifiés. je ne met pas de cage baby , j’ai des cages plus grandes que la nouvelle génération , ce qui me permet de mettre une séparation en cas de problème ,entre le mâle avec sa femelle , et les petits , même s’il n’ont pas quitté le nid. on le met contre la séparation , et les parents nourrissent à travers. si se sont des oiseaux de sa souche , normalement , on a éliminé ceux qui piquent trop les petits . en mettant les petits en fond de cage à 14 jours , et en mettant un nouveau nid avec profusion de matériel à la femelle , on supprime en grande partie ce problème . celui-ci venant , au départ d’une recherche de matériaux pour faire le nid. certaines leur prennent un peu de duvet , mais ce n’est pas grave , si c’est raisonnable . c’est quand cela concerne les rectrices et rémiges que c’est très préjudiciable, et plus une tare à évincer de l’élevage.. la règle , L’OBSERVATION , pour pouvoir intervenir à temps . le picage , vient d’un besoin de la femelle de regarnir son nid , et certaines , le font avec ce qu’il y a de plus doux, le duvet. les grandes plumes , peuvent , je pense venir d’un besoin autre , du fait qu’elles les picorent pour en extraire certains éléments.(lequels ??) je sais qu’avec l’internat , ce n’est pas possible , j’ai connu cela , mais dis-toi , que ce n’est que partie remise , un jour , si tu le veux , tu te donneras le temps , et les moyens de le faire à fond. PASSION , QUAND TU NOUS TIENS…. fais toi plaisir à chaque petit , sans chercher le résultat autre que de voir grandir la vie chez nos protégés. n’hésite pas . A+ jean-michel.

  • oiseaupassion02

    18 mars 2007 à 09:20:50

    Je voudrais savoir quand est ce que tu mets les petits dans une cages baby ou autre et quand est ce que les parents piquent les petits?
    @+ Kévin!

  • williams07800

    2 mars 2007 à 06:54:17

    je te remercie pour ces information je saurais m’en servir tu a toute ma gratitude

  • cuicui

    27 février 2007 à 00:03:31

    CHIC , C’EST PATRICK …..c’est un plaisir de répondre. Les mâles engraissant beaucoup plus facilement que les femelles , et chez eux , étant mauvais pour la fécondation , il faut les surveiller beaucoup plus . Surtout que ,dès qu’ils seront avec les petits et une nourriture en abondance , plus riche ,cela va aller en s’aggravant . Cela étant vraiment préjudiciable pour eux , il faut vraiment les tenir. Pour une femelle non grasse , le problème est différent suivant si elle devra élever seule , en impromptu ou en couple. Elle ne sera pas écarté de la reproduction si la santé est bonne par ailleurs , mais elle sera plus « bichonné » que les autres , et peut être arrêttée en fin de première couvée pour ne pas hypothéquer son avenir l’année prochaine. Pour la colle à la farine , une preuve que l’on invente rien , on adapte …… cordialement , jean-michel.

  • Canaribibi

    26 février 2007 à 22:57:00

    Encore moi Jean-Michel,
    J’ai remarqué lors de la préparation des reproducteurs que certains oiseaux aussi bien mâles que femelles mangent de tout et ils engraissent. Pour d’autres rien à faire! Doit t’on écarter provisoirement une femelle "non grasse" (bien quelle soit en bonne santé) de la saison ou persister dans la préparation?
    La colle avec de la farine aucun solvant en plus! Mes premiers cerf-volants étaient tous fabriqués avec du papier glacé et collé avec de la farine!
    @+
    Patrick

Ajouter un commentaire

(Obligatoire)

(Obligatoire)