meusnidus33.com

Meusnidus33

“ Le Blog d'un passionné ” —

A propos

NOVEMBRE;MOIS DES LAVAGES EN VUE DE CONCOURS SERIEUX

Bien sur , celui-ci vient après la sélection des pour le .

On lavera toujours un ou deux oiseaux de plus , en cas de défaillance de l’un des oiseaux ,( accident de plume , de queue….),pendant les manutentions délicates du , ou de la mise dans le cageot de transport .

Les stams seront composés ,lors de la sélection, de cinq oiseaux , justement pour pouvoir pallier à ce type d’aléas .
Rien n’empêche d’engager le cinquième oiseau du stam (qui sinon serait lavé pour rien,) en individuel .
Il vaut mieux qu’il manque un individuel (en cas de problème ), que l’un des quatre d’un stam.( ce qui disqualifierait le stam )

Les cages qui recueilleront les oiseaux, entre le lavage et le départ pour le concours ,auront été lavées à fond avant.
Rien ne sert de laver plus blanc que blanc un oiseau ,si c’est pour le mettre dans une cage sale les jours qui suivent.

Le lavage devra se faire environ trois/quatre jours avant le départ pour le concours , (que ce soit en cage ou en cageot collectif).
Et ce , pour que l’oiseau ai le temps de se rebaigner de nombreuses fois , et de se rehuiler les plumes , les remettre soigneusement en ordre .
Et cela lui prends bien deux à trois jours . !….

Plus , il pourrait se resalir , moins , le plumage ne serait pas revenu suffisamment ,au moment de passer devant le juge .

La première nuit après le lavage il est préférable que la pièce ne soit pas à une température de moins de 16/18°.
On assurera également tout le lavage dans une pièce chauffée .

Avant d’aller chercher les oiseaux , il faut tout préparer .

S’assurer que :
-le chauffe eau marche ,
-préparer une serviette en coton pour 6 oiseaux ,
-préparer une feuille de « papier essuie-« tout par oiseau , découpée à l’avance ,
-une pince à épiler ,
-un coupe ongle ,
-un blaireau ,
-une tasse (pour mettre le shampoing)
-une brosse à dents souple, usagée ,
-quelques cotons tiges
-deux petites cuvettes
-du shampoing pour bébé à température ambiante , ou sur le radiateur
-et surtout , s’assurer que la cage hôpital que vous avez mis à chauffer 4 heures avant ,est bien montée en température , et est déjà à 25 °

il ne reste plus qu’à attraper les candidats , pas plus de six d’un coup , en cage concours , car ce n’est pas la peine qu’ils s’abiment entre eux en attendant le lavage des autres , et par sexe , de plus , cela vous fera une pause d’aller chercher la vague suivante .( dans l’éventualité que vous en laviez beaucoup)

le lavage va commencer .

on monte le thermostat de la cage hôpital à trente degrés , on attrape l’oiseau , et :

a/l’on ouvre chaque aile ,afin de :voir si une rémige est cassée , il est préférable de l’arracher , une plume manquante , le juge la voit moins qu’une cassée , et pénalisera moins l’oiseau .
attention , toutefois , si l’oiseau doit refaire un concours trois semaine après , car elle sera alors en repousse ,totalement visible , pénalisée par le juge , et on ne peut arracher une plume en pousse car elle saigne abondamment et est difficilement cauterisable!….
b/ on inspecte la mandibule supérieure , si elle est trop longue , elle est rectifiée au coupe ongle .
c/on s’assure :1)que les ongles ne sont pas trop longs ,sinon , on les rectifie ;
2)qu’il y en a pas un de noir , car , dans ce cas , ce n’est pas la peine de l’envoyer en concours.
d/on tire sur la patte doucement , pour la mettre en extension , et on l’inspecte, intérieur et extérieur, pour dénicher les petites plumes mélanines fautives qui aiment s’y cacher , et que le juge lui , voit comme le nez au milieu de la figure .(surtout si l’oiseau est mal préparé et vient souvent s’accrocher à la façade de la cage )

maintenant , ce lavage va vraiment commencer

dans l’évier , ou dans une cuvette , vous mettez 3 à 4 cm d’eau tiède , (25° ) , et vous y mettez l’oiseau , en le maintenant doucement , et en lui envoyant un peu d’eau sur le corps .

attention , car la plume sèche et les mains mouillées , sont les deux meilleures conditions pour arracher les plumes !!!!!

une fois qu’il semble assez mouillé , vous prenez le blaireau qui trempait dans la tasse pleine de shampoing pour bébé , et vous en enduisez l’oiseau , doucement , dans le sens de la plume , dessus , dessous , sur les rémiges , dessous les rémiges ,vous remouillez un peu si besoin .

puis , vous prenez la brosse à dents , et la passez ,pleine de shampoing ,à nouveau ,sur et sous les rémiges , les rectrices , doucement , ces dernières s’arrachant facilement , et un oiseau de concours sans queue ne gagnant jamais .(il lui faut 12 rectrices , pas 6).

l’oiseau est maintenant bien enduit de shampoing , on reprends le blaireau mouillé , et on le passe à nouveau sur tout l’oiseau , sauf la tête , que l’on a épargnée pour l’instant .

la tête de l’oiseau étant faite au coton tige ou au blaireau aussi (toujours au shampoing pur ) en évitant au maximum d’en mettre dans les yeux , mais sur une femelle lipo mosaique , n’oubliez pas que c’est l’une des partie que le juge détaille le plus !!!

le lavage est fini

attention , l’oiseau et vos mains sont pleins de shampoing , et si l’oiseau vous échappe , plonge dans l’eau , et boit la tasse , une fois pas de problème , mais trois fois de suite , il ne vous reste plus qu’un noyé entre les mains …..

il faut maintenant procéder au rinçage très important de tout ce shampoing mis en quantité sur l’oiseau .

pour cela je fais couler du robinet un petit filet d’eau tiède , non pas sur l’oiseau , mais sur ma main ,pour briser le jet , et le flot cassé est dirigé vers l’oiseau .

ensuite , je le fait tremper dans deux cuvettes peines d’eau tiéde de façon à bien enlever le maximum de résidus .

Toutes ces opérations étant faites en tenant très souplement l’oiseau , de façon à le lâcher au moindre mouvement , pour éviter une luxation ou casse de membre inutile ,surtout à ce moment de la saison.

lavage terminé

on passe maintenant à l’égouttage .

pour cela , on le pose délicatement quelques 30 à 60 secondes dans un torchon ou serviette coton , de façon à enlever le plus gros de l’eau du dessus de ses plumes .

on le place ensuite dans une des feuilles » papier essuie-tout »(une par oiseau , minimum ), et on l’y change de place , pour enlever encore de cette eau .

http://i70.servimg.com/u/f70/11/50/71/55/11_sop10.jpg

on le dépose ensuite dans la cage hôpital.

elle est le meilleur type de séchage , car , régulier , sans courant d’air , , comme sur un radiateur,lui n’étant pas assez chaud , et devant un radiateur soufflant (ou séchoir à cheveux)pouvant occasionner de belles frisures ,mais inappropriées sur un canari couleur.

Il est placé le plus près possible de l’ampoule chauffante pour commencer (30°) .

En le calant contre la paroi , car la plupart du temps , il ne tient que peu debout…

Et à chaque nouvel oiseau que je met dans la cage , je déplace les précédents pour que le nouveau soit au plus chaud , et j’oblige ainsi les « anciens « à réagir un peu .
Au bout d’une demie heure , la plupart du temps ,ils commencent à s’agiter volontairement d’un tremblement , ayant pour effet de sécher les plumes plus vite .

Au bout de 45 à 60 minutes , ils commencent à se déplacer dans la cage , et à retrouver des déplacements normaux .

Alors , Ils s’éloignent la plupart du temps de la source de chaleur , et viennent vers le devant , et les graines que j’y ai mis pour les occuper et un abreuvoir au cas où.

1 h 30 à 2 heure plus tard , on peut les mettre dans la cage propre et bien garnie qui les attends avec . Grains , pâtée ,eau et bain .

Et vous serez surpris d’en voir certains se précipiter dans leur baignoire pour enlever, déjà ,ce produit inhabituel que vous leur avez imposé sur les plumes .
Plus ils le feront avant le départ au concours , mieux ce sera.

Certains n’ouvriront que très peu les yeux , car même le shampoing pour bébé les agresse souvent!.
Alors vous imaginez avec je ne sais quels autres produits !!!!!

certains ont rendus leurs oiseaux aveugles à cause des essais type « monsieur plus propre que propre…….»
Mais ,avec le shampoing bébé , le lendemain , il n’y paraitra plus .

Certains éleveurs , les jours suivants , les pulvérisent avec de l’eau glycérinée , chose dont je ne suis pas partisan , car je pense que cela peut amener les poussières à se coller plus vite aux plumes .
mais cela n’engage que moi .

je pense que maintenant , vous en savez plus sur le lavage des « clairs « pour la participation aux concours .

cela peut sembler barbare , mais sachez que les oiseaux ne souffrent pas , même si je reconnais que leur stress doit être grand !.

car leur mettre la baignoire à disposition ,même avec des produit de bain ,ne lave pas la plume de l’oiseau .

Un blanc doit être blanc en concours , et non pas « blanc gris « ,

et miss France , avant de concourir , n’a-t-elle pas fait le grand ravalement , avec moultes petits détails qui , ajoutés ,peuvent, peut-être faire la différence ultime .

L’oiseau d’excellence en petit concours pouvant ne pas être lavé .

Mais l’oiseau moyen peut là gagner deux points sur la concurrence , étant plus « blanc « , le lipochrome étant plus net , une plume propre en sorte , la catégorie y gagne souvent un point , ou le lipochrome … Le deuxième point étant souvent gagné sur une chose très subjective ….:

L’impression , ce sentiment que provoque l’oiseau chez le juge , souvent difficilement explicable , mais qui fait que ,à égalité pour le reste des critères ,on préférera toujours le premier , parce que …… !?….

Ps : j’ai de plus en plus de mal à supporter tous les produits employés par certains ,pour colorer les oiseaux blancs ,de façon à leur donner ce « blanc bleu « , fluo sous certains luminaires …… Le but est de nettoyer l’oiseau , pas de le colorer , le trafiquer pour remporter un titre non mérité…

Vous pouvez venir voir les adultes à la maison, l’année suivante , la couleur est la même que lors du concours , juste un peu moins propre , et avec des rémiges souvent légèrement colorées par la deuxième mue .

Pour voir quelques photos explicatives de plus sur le lavage avant concours des lipochromes , n’hésitez pas à visiter la galerie photo très explicite qui y est consacrée ici

BON LAVAGE
BONNE CHANCE DANS VOS CONCOURS APRES CA !

 

Tags : .

4 commentaires — Laisser un commentaire

  • manuh1

    10 septembre 2010 à 22:07:28

    Superbe article, je vais essayé d’ en fabriquer une (j’ai déjàs commencé) je te tiens au courrant, la fabrication ça vas aller mais le lavage me parait plus délicat
    Merci pour toutes ces informations
    Manuh1

  • chardonoire

    2 novembre 2009 à 18:20:01

    merci pour l’article bon contnuation

  • cuicui

    28 octobre 2009 à 08:11:17

    de rien.
    c’est le but premier de ce site .
    le partage des connaissances afin d’éviter les erreurs sources de découragement pouvant amener plus vite à l’arrêt de l’elevage .
    partage de tpoutes ces choses que j’aurais apprecié que l’on me dise à mes débuts afin de m’eviter tant d’errances.

    bonne chance .

    PS: il devrait sortir, à peine épuré de certaines photos pour faute de place, sur la revue de UOF de novembre 2009.

  • chardonoire

    28 octobre 2009 à 07:42:58

    merci pour l’article ca ma bien aider je pense qu’on aura notre premier concours au Maroc cet année et je vais suivre a la lettre tout se que tu cité pour presenter mes jaune mousaique encore une fois merci.
    chardonoire

Ajouter un commentaire

(Obligatoire)

(Obligatoire)