meusnidus33.com

Meusnidus33

“ Le Blog d'un passionné ” —

A propos

JUIN MOIS DE FIN DE REPRODUCTION

EN JUIN la première couvée est sevrée , et la deuxième est déjà bien avancée , et on a plein de choses à faire.

chez moi , en juin , la première couvée est sevrée , et les jeunes sont regroupés par tranche d’age , suivant la date de sevrage , dans des cages de …………..où je regroupe 25 maximun .

elles font 160 cm x 40 de hauteur x 50 de profondeur , pouvant se séparerven deux , prévues au départ pour élever des bouvreuils ponceaux dans ma pièce.

ces dernières sont équipée de perchoirs individuels , de façon à éviter au maximun la promiscuité , principale source du picage des jeunes , si fréquent , et si préjudiciable à nos mosaiques.
en effet , j’ai constaté qu’une rémige qui a été tachée de sang , se retrouve par la suite avec toutes les » barbules et barbicelles mangées », peut être par des acariens amateurs de sang (tel est mon interprétatiion du phénomène constaté), qui disparaissent dès son absence , car on ne les voit pas .

celle si se présente comme faite de dentelle , et les juges n’apprecient pas du tout , ce que je comprend , car c’est vraiment vilain.

on a donc d’autre solution que de l’arracher , avec tous les risques de repousse avec incrustation que cela entraine.
donc evitons le picage au maximun , avec déjà , ces simples trucs :
-pas de promiscuité .
-pas de perchoirs surchargés d’oiseaux.
-ne pas mélanger les tranches d’age les deux premiers .
-éliminer de sa souche tout jeune ayant le défaut du picage à outrance.
-ne pas favoriser le picage des parents , déjà , avant sevrage , en leur donnant suffisament de matériel pour refaire le nid

la nourriture fourni dans ces cages de sevrage , est le mélange de grain habituel , du millet en grappe , pour occuper le bec de nos ados , qui ont toujours besoin de mordiller , de la patée , la même , mais donnée sèche .et du grain passé au moulin à café pendant les premières semaines , comme depuis leur sortie du nid.
tout ceci donné en de nombreux points de nourrissage , pour qu’il y ait moins de compétition pour l’accession à la gamelle.
à ce moment là , et pendant 10 jours , je leur donne en préventif de l’OCECOXIL de OCE contre la lankesterellose( entre autre).

Je peux déjà faire une petite estimation du déroulement de cette partie de ma saison d’élevage , grace aux deux « fiches d’état de la repro « (FICHE NAISSANCE , et DECES )remplies scrupuleusement à chaque nouveau fait.

[url=http://www.servimg.com/image_preview.php?i=56&u=11180234][img]http://i15.servimg.com/u/f15/11/18/02/34/q_811.jpg[/img][/url]

[url=http://www.servimg.com/image_preview.php?i=57&u=11180234][img]http://i15.servimg.com/u/f15/11/18/02/34/q_910.jpg[/img][/url]

car on ne doit pas faire , je pense ,seulement état des jeunes bagués ou même sevrés décédés ,lors du bilan , mais de la totalité de ce qui est NE par ce qui est MORT , quel que soit le stade .
pour cela je me suis fait ces deux fiches , que vous pourrez voir , aussi , dans la repro juin 2007

Au sevrage , je donne déjà un coup d’oeil assez complet aux jeunes , et annote un certain nombre de point , que je n’ai pas encore recoupés , pour connaitre l’incidence de ces détails par rapport à l’oiseau fini et son avenir en .

pour cela je me suis crée une FICHE SEVRAGEsous forme de tableau avec les colonnes suivantes:

:….PERE:….MERE:….CAG:….LIPO:….TET:….IMP:….EPAU:….REM:….TYP:….TACH:….DATE:….IMPRESSIO:….

car on s’apercoit qu’on a ,déjà au sevrage , totalement différents , sur de nombreux détails .
lequels retrouverons nous dans les concours internationaux?!!!!

exemple , en impact , et épaule , un TTB donne cela:

explications des différentes colonnes:

NUMERO : simple , bague de l’oiseau .
PERE: X fils DE Y x Z .
MERE: fille de A X B .
CAG : numero de la cage de naissance .
LIPO : intensité générale du lipochrome.(intensif , moyen , pale , blanc , mes interprétations à moi .)
TETE :présence de zone de lipo plus intense en tête ,début de masque.
IMPACT : intensité de l’impact lipochrome , en haut de l’épaule , quand on la tire.( galerie)
EPAULE :qualité du blanc du haut de l’épaule , et de l’aile.
REMIGES: qualité de blancheur des rémiges . (incrustes ou non , déjà).
TYPE : présumé mâle ou femelle , suivant déjà l’observation tête.
TACHE : presence de tache mélanique , en plume , ou en peau . (certaines disparaissant par la suite, parfois)
DATE : date de sevrage.
IMPRESSION : celle finale , dégagé par l’oiseau , déjà certains peuvent être préssentis pour le national , ou le mondial (, et y ont été!.).

tout ceci étant annoté en TTB , TB , B , MOY, MAUvais . ou X ; XX ; XXX ; EXC.

on surveille ensuite tout ce petit monde , régulièrement , car parfois , certains peinent plus que d’autres , et peuvent avoir besoin d’un petit passage par la chaleur de la cage hopital , voir d’une antibiotérapie , pour s’en sortir.
suite à une demande , je met dans la rubrique élevage , la description succinte de ma cage hopital fabrication maison.

petit bilan de la première couvée : moyenne , comparable à d’habitude , avec en gros 20% de mortalité dans les petits , à tous les ages (avant sevrage), mais surtout souvent le quatrième d’une couvée , voir le cinquième , plus fagile , moins vif , prenant un peu plus de retard sur les grands au fur et à mesure des heures , donc , on peut considerer leur mort comme souvent inévitable .
Car si certaines femelles vous élèvent 4 ou 5 petits seules , sans aucun problème , la plupart semble arriver à une généralité de 3 voir deux , qui est beaucoup plus proche de la réalité pratique de jeunes sevrés par femelle.
surtout si elle élève seule.
De plus , n’ayant pas traité systématiquement contre la collibacillose les 6 premiers jours , comme d’habitude , cela semble très bon .
Je n’ai traité , que les cages où ayant eu de la casse , des mortalité , des petits « poussants « mal , il valait mieux intervenir , avant de tout perdre .
ces cages là , étant traitées au corymycol dès la naissance au deuxième tour , puisqu’il semble y avoir présence de la bactérie chez les reproducteurs, et qu’elle n’a surement pas été éradiqué avec le traitement qui a , la plupart du temps , sauvé les petits restants.

UN problème inconnu : la mort en une d’une femelle. le matin ; elle se trouve dans une position bizarre sur le nid ,
sa tête , comme celle d’un martinet , gonflée , triangulaire , les yeux exhorbités.
je pense à la rupture d’un vaissau sanguin dans la tête , et le sang envahi celle ci ,menant à la dilatation complete de celle ci , puis la mort .
hémoragie méningée ou cérébrale à issu fatale, je pense.
on peut voir sur la photo les paupières envahies par le sang . la mort survient en une journée.

cette femelle était de 2004 , année ou je me souvien avoir perdu 4 ou 5 oiseau dans le courant de l’été avec ces symptomes. je n’avais pas traité , ne sachant de quoi il sagissait , et puis , sur 250 oiseau , ce n’etait pas une épidémie , car étalé sur quelques mois .
depuis , je n’en avais pas eu de nouveau.
cette femelle était avec un male , et trois petits de 18 jours , qui en ont maintenant quarantes .
tous les quatres se portent comme des « charmes « , et ce , sans aucun traitement , si ce n’est une surveillance renforcée.

je ne pense pas que ce soit la TRICHOMONOSE , mais j’ai dedans de l’ALAZOL , au cas où.

Rien de comparable , avec ce que nous a montré mr DOMENGE dans de nombreuses revues.

il me semblais avoir lu un article sur un problème comparable de mr DARRIGUES , mais je ne le trouve plus.

 

.

Tags : .

Pas de commentaire — Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

(Obligatoire)

(Obligatoire)