meusnidus33.com

Meusnidus33

“ Le Blog d'un passionné ” —

A propos

L'élevage — revenir à l'accueil

LA VACCINATION ANTI-VARIOLIQUE

S’il est une chose indispensable pour tout éleveur sérieux de , c’est bien CA

la variole du canari étant principalement véhiculé par les moustiques , qui en piquant nos canaris leur inoculent le virus , la première prévention est de protéger nos instalations , volières et autre de toute possibillité à ces indésirables de pénétrer dans nos locaux .

pour ceux mettant leurs jeunes en volière extérieure à la sortie du sevrage , le problème de la protection contre ce fléau va se poser dès leur apparition , et les premières chaleurs ..
ce qui expique que certains vous préconisent de vacciner dès le mois de juin , alors que d’autres , (comme moi) , préfèrent attendre le mois d’août , voir septembre.
ces derniers , dont je fait partie ont toute leur installation en intérieur , donc plus à l’abri du moustique , et d’une éventuelle contagion par des porteurs sains tel que les moineaux …

choses à savoir à propos de la :
– le vaccin met quinzes jours à immuniser les contre le virus .
– il leur donne la fièvre .
– on peut vacciner des jeunes au nid ,en cas de suspicion de variole, voir d’urgence .
– le seul vaccin disponible et efficace est le POULVAC CANARI en vente hors de france ,.
– il doit être conservé au froid durant le transport , jusqu’à la vaccination.
– le vaccin reconstitué ne se conserve que deux heures .

il existait avant un vaccin français : le KANAPOX , dont le seul inconvénient était la taille de son aiguille pour vacciner .
je devrait plutôt dire de sa plume , qui fit que de nombreux éleveur la remplacèrent par une aiguille de machine à coudre pour vacciner .
le POULVAC nous donne pour ce faire une aiguille double , bien trop grande pour la membrane ailaire de mes canaris .
j’aurais trop peur de déchirer celle d’un canari sur deux , même avec une dont j’aurais coupé l’un des deux éléments.

étant donné la péremption limité du vaccin reconstitué , il est préférable de préparer toutes les cages avant de reconstituer celui-ci .
avec les deux petites fioles , une qui contient le vaccin déshydraté , et l’autre le ‘réactivant’ de celui-ci.
il vous faut donc attraper tous vos oiseaux de volière ,avant ,ou , préparer les séparations des cages , de façon à ne pas perdre de temps , dès quelle aura commencée.
il faudra en plus que les cages de réception soient prêtes .
car , je profite de cette première prise en main des jeunes pour faire un tri rapide :
– les tachés , et les porteurs de gros défauts d’un coté..(pas de concours pour eux ).
– ceux qui ont des qualités évidentes , pour les concours , et qui iront pour 15 jours en cages concours .en préparation , dèjà.
– ceux qui ne présentent pas de gros défauts , ni de qualités évidente s pour l’instant , et qui finiront dans une grande cage , en attendant que la mue continue .
– ceux qui peuvent prétendre aux concours , et qui ne doivent pas s’abimer , et que je met par six , deux mâles et quatres femelles dans deux couveuses sans séparation.
cela servira de pré-préparation aux concours , et les calmera un peu.

la vaccination proprement dite :
– les aiguilles ont été désinfectées en les faisant bouillir .
– on a préparé un coton avec de l’alcool pour désinfecter les aiguilles .
– une bougie est allumée pour les désinfecter avant l’alcool.
– un pot avec des graines est prêt pour mettre la fiole de vaccin . (car rien de plus bête que de la poser sur la table , de la renverser , et d’arrêter là celle-ci.)
on mélange les deux constituants du vaccin . (ne riez pas , j’en connais qui ont piqué qu’avec le liquide , dont pas de vaccinnation malgré leurs efforts…)
-les aiguilles sont préparées pour être attrappées sans les infecter , au fur et à mesure des besoins .

/>

on peut maintenant VACCINER…

le mieux est de le faire à deux personnes , car :
– le premier attrape l’oiseau , le tien , lui ouvre l’aile , et souffle sur celle ci de façon à soulever les petites plumes couvrants la membrane .prêt à lacher l’aile en cas de mouvement brusque de l’oiseau .(une aile cassée = pas de concours )

on apercoit ici la membrane à piquer.

– le deuxième , dès qu’il voit nettement où piquer , le fait .
– les deux ailes sont faites par précaution .

.

l’aiguille est passée à la flamme , au coton imbibé légèrement d’alcool, puis mis à sécher , en attendant de devoir recervir .

l’oiseau est mis dans la cage correspondant à la catégorie vue en l’attrapant .
celle ci l’attend , propre , avec grains , eau , patée , et vitamines .

le bain sera suprimé aux oiseaux pendant la semaine qui suit.

il leur sera donné des vitamines , on fera attention aux courants d’air , aux refroidissements, et on leur donnera un antibiotique :
la MYCOLICINE OC des laboratoires BIOVE , à base de chloramphénicol , qui semble avoir un effet sur la variole , tout au moins sur le type cutané.

dans quinze jours , la plupart des oiseaux seront immunisés contre la variole du canari .
pour le controler , on peut attrapper les oiseaux , et constater la présence d’un bouton à l’endroit de la piqure.
il ne nous reste plus qu’à penser à la préparation aux concours proprement dite .
mais ce sera le mois prochain .
en atendant des photos supplémentaires sur la vaccination vous attendent dans GALERIE .VACCINATION

 

.

2 commentaires — Laisser un commentaire

  • cuicui

    19 août 2014 à 16:59:56

    bonjour,

    merci de ta visite sur mon site et de ton commentaire.
    Bien que je ne sois pas de ton avis par expérience.
    Je ne sais pas à quel age les canaris acquiers leur immunitée, mais je sais que des éleveurs amis, victimes de fortes attaques du virus de la Variole provoquant une hécatombe dans leur élevage ont vu le desastre se stopper quasiment, au bout de 15 jours après la vaccination.
    Et ce autant chez lez adultes, les jeunes, sevrés ou non, que chez tous les petits encore au nid.
    cordialement
    JM

  • hamo annabi

    29 juillet 2014 à 19:50:30

    on peut vacciner des jeunes au nid ,en cas de suspicion de variole, voir d’urgence .

    sachant que les jeunes ne développent leur immunités qu’à l’âge de 60 jours
    donc on peut pas vacciner les jeunes au nid,.

    à part cette erreur, l’article est complet et très important au éleveurs des oiseaux de cage
    grand merci.

Ajouter un commentaire

(Obligatoire)

(Obligatoire)