meusnidus33.com

Meusnidus33

“ Le Blog d'un passionné ” —

A propos

OCTOBRE 2008

Voici venir ce mois d’ tant attendu après cette saison désastreuse de reproduction 2008.

une saison à oublier , qui si elle a bien commencée , avec une première couvée correcte , semblable aux dernières , a tournée en eau de boudin à la deuxième couvée.

C’est à dire , avec une mortalité dans l’oeuf de 100 % sur la plupart des couples, alors que les autres années , si celle-ci était absente pendant la première couvée, et elle ne se manifestait qu’un oeuf par ci ,par là , en deuxième dans certains couples , sans plus .

certains vous diront , hygrométrie trop faible dans la pièce :
Mais ,l’évier est toujours plein d’eau pendant la reproduction , de façon à ce que l’évaporation de celle-ci assurre le pourcentage minimum requis pour les éclosions.!

Pour corriger , éventuellement ,:
_ certains nids se voeint garnis d’un feutre entre la charpie et le nid de terre cuite :rien n’y fait.
_ certains sont aspergés d’eau les deux derniers jours de couvaison , rien n’y fait!.
_ d’autres voient les oeufs baignés dans l’eau tiède la veille de l’éclosion .(peu de temps , pour éviter la noyade ,) rien n’y fait.
_ d’autres sont laissés tels quels , et il n’y a rien de nouveau pour la plupart .

ce qui avec 32 cages , et plus de 40 femelles misent en reproduction , m’amène à un total d’ vaccinnés en septembre de 80 oiseaux…..

j’avoue , sur cette fin de reproduction avoir pris un coup au moral , et avoir été près d’arrétter , restant sans explication à cette déconfiture , si ce n’est la météo, mais que je trouve ,on accuse bien trop souvent dès que l’on se sent impuissant à expliquer nos problèmes de reproduction.

heureusement , la mue avanceant , certains oiseaux prennent leur plumage adulte , et se voient gratifiés de plus en plus réguliers coups d’oeils interréssés ,qui les amènent en cage concours, de façon à déjà s’y préparer avant la fin de la mue ,pendant une quinzaine de jours.
on se prends à réver aux championnats et leurs titres , mais sans pour cela oublier que l’oiseau de septembre n’est pas celui de decembre .
l’expérience me faisant dire qu’un oiseau splendide en ce moment ne participera pas toujours aux ultimes concours , alors que d’autres , anonymes pour l’instant trusteront les premières places en decembre /janvier…

c’est également le moment de tirer les toutes premières conclusions sur les accouplements , ont-ils été judicieux , va-t-on regretter d’accoupler en traditionnel , ou complémentarité , ou estimer que l’on aurait du rejoindre le « club des lignéistes ».?…

une des interrogations du moment ,d’ou sort ce mâle ? ne vient-il pas d’un couple où le mâle est un oiseau à faire des femelles de concours X une femelle légèrement masquée , pourtant , il est celui qui semble se diriger vers le meilleur masque …
et cette femelle , n’est-elle pas la fille d’un oiseau à grand masque , X une femelle sans trait d’oeil ,chose que la fille a bien marqué comme il faut?

quelques unes des interrogations:
comment sera la plume dans deux mois?……………….
cette femelle a-t-elle tout ?…………………………………
ce male à femelle sera-t-il gardé ?………………………..
n’est-ce pas le contraste que je recherche chez tous ?
n’est-ce pas lui ?………………………………………………..

et tant d’autres , qui viendront au fur et à mesure de l’avancement de la mue , dès que d’autres se finiront , que ceux là colleront la plume en position définitive mettant les derniers détails en valeurs,ou en masquant les bons cotés que l’on avait cru déceler chez eux.
pour ceux là , le passage en cage concours pour les préparer est indispensable pendant une quinzaine ,

certains n’ayant pas encore une mue très avancée , mais montrant déjà des qualités évidentes

puis ils vont par deux ou trois en couveuse pour se paufiner avant les concours , et surtout ne pas s’y abimer…
ainsi va passer le mois d’octobre , avec des oiseaux au calme , finissant la mue , se montrants à moi sous leur plus beau jour , naturellement , afin de postuler aux concours , dont le tri des oiseaux y allant ne se fera pas avant la fin du mois , avec tout le cheptel ou presque des oiseaux capables de faire honneur à l’élvage .
même si au plus haut niveau , ils n’ont que peu de chance de passer devant les OISEAUX BLEUS FLUOS de la concurrence .

mais , c’est un autre débat………

Tags : .

1 commentaire — Laisser un commentaire

  • Patrick

    2 octobre 2008 à 11:24:35

    Bonjour Jean-Michel,

    Je parcours avec plaisir ce billet pour Octobre 2008 .

    Je vois que toi aussi comme moi et tant d’autres éleveurs avons quelquefois envie de baisser les bras devant la nature qui nous impose ses griefs malgré tout nos efforts à bichonner nos "petits", leur donner ce qu’il y a de meilleur, les soigner du mieux possible, heureusement notre passion reprends le dessus dés que la tempête est passée!

    Il est vrai qu’il faut attendre pour choisir les plus aptes à nos attentes pour les concours ou reproduction mais la patience n’est t’elle pas une des vertus des bons éleveurs.

    Concernant les "oiseaux fluos" a mon avis c’est comme pour la coloration des rouges à l’époque ou chacun avait "LE SECRET" et il le gardait précieusement un jour ou l’autre ces éleveurs n’auront plus le monopole!

    Merci encore pour nous "abreuver de tes observations!"

    Cordialement

    Patrick

Ajouter un commentaire

(Obligatoire)

(Obligatoire)