meusnidus33.com

Meusnidus33

“ Le Blog d'un passionné ” —

A propos

L'élevage — revenir à l'accueil

METHODE D’ELEVAGE

ELEVAGE DE LIPOCHROME JAUNE MOSAIQUE

REPONSE A UN QUESTIONNAIRE DU C T C ANTERIEUR.

1° PREPARATION DE VOS REPRODUCTEURS :

Les mâles et les femelles sont en petites volières séparés, avec du mélange (maintien de BEYERS), et de la pâtée 2 fois par semaine. Trois semaines après le retour du mondial, blanchiment pendant 15 jours de tous les reproducteurs (avec KAOMYCINE). Mises en couveuse seule des femelles, tandis que les mâles sont mis en cages (vers le 13 février). Mise de Nekton E ou FERTI-VIT dans la pâtée durant 15 jours. Puis installation des nids et du matériel dès que la majorité des femelles papillonnent. Dès que le nid est tourné (souvent 2 jours après), mise du mâle correspondant. Ceci amène souvent le 1°œuf vers le 15 . En hiver la température est de 10°C minimum (afin d’avoir une hygrométrie moins importante) avec la lumière pendant 10 heures par jour maxi. Augmentés progressivement de Février à mi- pour arriver entre 16 et 18°C et 12 à14 heures de lumière par jour. A ce moment là, mâles et femelles sont prêts pour la reproduction.

2° DATE LIMITE D’ACHAT DES REPRODUCTEURS :

La date limite que je préconise pour l’achat de reproducteurs est le retour du mondial (mi-février), les seules conditions sont les qualités irréprochables de l’oiseau venant d’un élevage reconnu. Le temps d’adaptation d’un minimum, devant être respecté avant la reproduction. Ne pas oublier que le vendeur vous cède un patrimoine génétique (phénotype et surtout génotype ) et que seul les aléas de la génétique et votre chance permettront de faire apparaître le sujet exceptionnel .Plus facilement peut être avec un nombre important d’ dans la couleur.

3° SITUATION DE L’ELEVAGE :

Il est à l’intérieur, dans une pièce de 20m² pour 30 couples. Elle est chauffée, éclairée suivant la saison et le besoin en relation avec une cellule, ventilée mécaniquement et munie en plus d’un purificateur d’air et d’un ioniseur.

4° SELECTION DES REPRODUCTEURS :

Parmi les très bon oiseaux : niveau national, mondial, ou sélectionné en travail : -les mâles pouvant faire 88 points en concours national ou mondial ; pêchant souvent en catégorie mais … (intensité du lipo et plumes excellentes); pas de masque brisé. –les femelles type : trait à l’œil, léger pour les plus blanches, pas ou très très peu masquées.
Pas de lignée mâle ou femelle.
Travail en complémentarité, Mâle à bon masque avec femelle sans trait d’œil ou léger.
Mâle à petit masque avec femelle avec léger sourcil (pas de femelle masquée).
Mâle et femelle type.
Le masque ou le sourcil des femelles étant beaucoup plus apparent dès la deuxième année.

5° TYPE D’ACCOUPLEMENT :

Accouplement par impromptu, parfois par couple (de1/1 à1/4), suivant la formation des couples effectuée en février, un jour de très bonne luminosité. Après une prise en main individuelle, une recherche de complémentarité visuelle des partenaires est effectuée en détail, suivie d’un contrôle de non consanguinité (trop répétitive ou trop rapprochée) sur les fiches généalogiques faites pour chaque reproducteur avec ascendant sur 3 générations des parents.

6° TYPE DE CAGES ET NIDS :

Cages bois avec devants GALLERON (quatre portes et séparation possible) et petites volières pouvant contenir 25 oiseaux.
Les volières sont munies de perchoirs individuels sur les trois cotés pour lutter contre le picage des jeunes au sevrage, si préjudiciable sur les lipos devant concourir .Une plume tachée de sang se trouvera un mois plus tard pleine de trous (action d’acariens de plume, mite ou réaction chimique ?????), et donc à arracher.
Les nids sont extérieurs, métalliques, avec nid en terre cuite, couverts dessus et sur un côté pour la tranquillité de la femelle. Une fiche de nid est apposée en façade masquant en partie la femelle .Elle a besoin de tranquillité.
De la charpie est donnée à volonté et une correction du nid est effectué à la mise des œufs avec une ampoule si besoin.

7° TYPE DE PATEE :

J’utilise la pâtée Cédée Bianco et orlux bianco par moitié, humectées, additionnées de germe de blé, levure de bière, calcium (calcilux), miel d’acacia et huile d’olive en période de reproduction. Donnée plusieurs fois par jour pendant la reproduction, puis sèche , juste les deux pâtées mélangées, dès le sevrage et à la mue ; deux fois par semaine au repos et en préparation aux concours.

8° NOMBRE DE NICHEES :

Deux nichées par couples, si tout va bien .Une troisième possible en cas d’œufs clairs.

9° MELANGE DE GRAINE :

Beyers maintien (alpiste 85% , gruau 6%, navette 5% ,niger 2%, chanvre 2% ) toute l’année, du gruau et du chanvre dans des godets séparés pour l’élevage des petits, les trois premières semaines, surtout si la femelle élève seule.
Un antibiotique est donné de la naissance au baguage des jeunes pour limiter la mortalité de la première semaine :.CORYMICOL O.C une cuillère à café par litre d’eau donné en boisson aux parents.

10° COLOREZ-VOUS VOS JAUNES ? :
Aucun colorant et surtout éviter le colorant naturel dans l’alimentation type verdure, œuf de ferme, carotte, certaines pâtées, vitamines, choline etc.…

11° VACCINEZ-VOUS ? :

La est faite avec fin août, au retour de congés, et surtout après les grosses chaleurs. Tous les oiseaux, adultes et jeunes sont vaccinés aux deux ailes avec une aiguille de machine à coudre (celle procurée étant vraiment trop importante à mon goût ..)
Une antibiothérapie est donnée pendant la semaine suivante (mycolicine o.c )

PRINCIPAUX ANTIBIOTIQUES ou SULFAMIDES EMPLOYES ( le moins possible, et seulement en cas de besoin. )
Alaserine o c ; ocecoxil oc au sevrage ; mycolicine ; corymicol o c ; kaomycine (pas en 2006)

12° PREPARATION POUR LES CONCOURS :

Suivant l’avancement de la mue, les jeunes intéressants passent 15 jours en cage de concours dès , puis mise par trois maxi (un seul mâle), en cage couveuse. A cette occasion, première préparation : arrachage des plumes cassées, souillée de sang… Remise par sexe en petite volière des autres non exploitables.
Début : 1°tri : un jour de bonne luminosité, à l’extérieur. Les oiseaux en cage concours, sélection en catégorie
1) national, voir plus, 2) régional, 3) travail, 4) les mauvais (vraiment les plus nombreux).
Suivant cette sélection et le nombre, mise des oiseaux de concours en couveuse par 2 ou 3 (1 mâle avec 2 femelles pas plus). Les cages, les plus propres possibles, le bain trois fois par semaine est indispensable pour les lipochromes et surtout les mosaïques.
Pour ces présélectionnés, de très nombreux autres coups d’œil attentifs amèneront les dans l’élite de l’année.
Ne pas oublier qu’un stam c’est 5 oiseaux, car un coup dur de dernier moment arrive de temps en temps .Le cinquième du stam étant engagé en individuel, souvent pour rien.

13° LES LAVEZ-VOUS ET COMMENT ? :

Le avant les concours est indispensable pour les lipochromes à partir d’un certain niveau de concours. Ceci même si les oiseaux ont le bain régulièrement. Après le contrôle minutieux de l’oiseau (plumes cassées, souillées, etc…), l’oiseau est lavé entièrement, quasiment plume par plume avec une très grande attention.
On peut le faire avec du savon de Marseille, du shampoing pour bébé ou autre, suivant le niveau du concours et de la concurrence .Très bien rincer l’oiseau. Tout ceci doit être fait à l’eau et avec des produits tièdes (25 à 28°C).
Je sèche ensuite grossièrement l’oiseau dans un torchon puis du « sopalin » et l’oiseau est mis en cage hôpital fabrication maison pendant 2 heures à 30°C. Le séchage est un moment très délicat pour l’oiseau.
Après cela, si la cage de réception en attendant le départ jusqu’au concours, et le cageot de transport ne sont pas « nickel plus » …gardez les à la maison !!!
Mais ne pas oublier que le lavage ne fait pas tout .Un oiseau moyen ne devient pas bon grâce à lui, si l’on ne triche pas.

14° PREPARATION AU MONDIAL :

Elle n’est pas très différente des autres, si ce n’est :
-Un lavage encore plus minutieux.
-Le cageot plus propre que d’habitude (quasi transparent).
-Apport de glucose pendant les jours précédant le départ.
-Ne prévoir et ne laver que des oiseaux en super forme.
-Veiller au nombre d’oiseaux dans le cageot et à la répartition des couleurs ; s’il y a des mélanges d’éleveurs, attention à fonds rouge et fonds jaune (pour les fientes colorées) .
– Le cageot doit être très copieusement garni de graines (pour permettre aux oiseaux de voyager 2 à 3 jours sans soucis a 10 maxi) et avec un maximum de godet à eau garnis d’éponge.
-Les oiseaux se salissent moins en cageot commun UOF bien préparé qu’en individuel.

P.S : Il faut élever par amour de l’oiseau, faire des concours pour « jouer » et pimenter l’élevage, et pour cela proscrire les envies de bénéfices. La rentabilité semblant déjà une utopie.
Cela doit être fait par plaisir de l’élevage et les résultats en concours (à son niveau quel qu’il soit, tout le monde a débuté même si certains l’ont oublié) doivent être pris à titre honorifique pour récompenser les heures !!!! de travail consacrées à ce plaisir. A ne pas divulguer son savoir faire (du moins en partie) ne risquons nous pas de rebuter la relève déjà si peu nombreuse !!!

Point n’est besoin d’avoir le dernier modèle de cages, ni les accessoires au top niveau. Gardez l’argent pour le reste (surtout les jeunes couples ……. VOUS AUREZ ASSEZ D AUTRES RAISONS DE VOUS ACCROCHER ) l’ important est que ce soit fonctionnel , que les oiseaux soit de qualité , et que ce soit du plaisir que vous preniez a les soigner et les entretenir , (même la partie contraignante ) .Un jour viendra ou, en plus, vous pourrez les avoir dans une pièce top , avec le matériel dernier cri .(Mais cela ne vous fera pas des oiseaux champions pour autant ).

RIEN NE SE FAIT SANS PASSION, ET NE SURTOUT PAS LA REMPLACER PAR L INTERET…..

Tags : .

3 commentaires — Laisser un commentaire

  • cuicui

    1 janvier 2012 à 12:33:40

    Désolé, je n’ai pas de tableau de préparation.
    ma règle est de suivre les saisons.
    la nature fait bien les choses, n’essayont pas de nous y substituer.
    les oiseaux, quoi qu’on fasse , restent réglés sur elle, et se qui se passe dehors.
    par exemple, pas de repro en janvier !…

    bonne année 2012
    bonne repro

    jm

  • bouabdellah

    23 novembre 2011 à 20:36:13

    bonsoir monsieur je rentrer dans ton site j ai cchercher le tableau de préparation de la réprodution de canaris svp si tu peus m aider afiche le merci de votre connaissance une réponse favorable monsieur

  • christian de l'eden

    20 avril 2007 à 17:28:37

    Bonjour Jean-Michel
    je viens de commencer à visiter ton site interressant
    Juste un petit rectificatif tu mets ocecoxil dans la rubrique antibiotique alors que ce produit est un sulfamide .Cela pourrai ammener certains lecteurs a confusion .
    Tiens une info pour nos lipo mosaique un éleveur pour le champoing utilise un premier champoing mixa bébé et un deuxiéme champoing spéciale caniche blanc
    Bien cordialement

    christian

Ajouter un commentaire

(Obligatoire)

(Obligatoire)