meusnidus33.com

Meusnidus33

“ Le Blog d'un passionné ” —

A propos

SEPTEMBRE un mois pein d’espoir ……

est un plein d’ si ,…

si l’on l’a bien préparé , car l’été a vu passer les vacances , mais s’il n’y a pas d’urgence dans l’élevage , en ces mois d’èté , il y a des opérations importantes à faire , qui vont peut-être avoir une grande incidence sur la saison des concours.

1] les étant en volières , on redésinfecte et nettoie les couveuses pour la deuxième fois de l’année .
celles ci serviront pour la préparation des oiseaux de concours .

2] les cages concours devront être prètes pour entrainer les hypothétiques champions , et pour cela on les nettoye à fond , et l’idéal est de remettre une couche ou deux de peinture de façon à y voir les oiseaux en « condition concours » dès le début.

3]les oiseaux ont passés une bonne première partie de mue , car , chez moi , elle est toujours tardive .
commencant l’élevage tard , seuls les premiers oiseaux, nés en avril ou début mai ont emtamés et fait en grande partie leur mue. c’est pour cette importante raison qu’un des élément incontournable de l’élevage chez tout éleveur sérieux et réfléchis , est chez moi , fait avec beaucoup de retard …..
je veux parler de la vaccination antivariolique .

un billet vous attend dans L’ELEVAGE à ce sujet .

au cour de celle-ci , un premier tri est éffectué :

_ tous les oiseaux tachés sont remis en volière , car s’ils peuvent présenter un intéret pour l’élevage , ils ne feront pas de concours .

donc pas besoin de s’affoler , il sera toujours temps , une fois la mue complètement finie, de les regarder de plus près , pour savoir s’ils présentent un quelquonque intéret pour la reproduction , ou s’ils garniront la masse des oiseaux « à se débarrasser ,pour particulier« .

_ les oiseaux présentant un gros défaut par rapport au standard , et qui les écartent aussi des concours .
ils vont rejoindre une seconde volière , pour un sort semblabe aux premiers .
_ les oiseaux présentant dèjà un intérêt certain , et dont une participation aux concours est quasiment sure .

je les sépare en deux catégorie :

1) ceux dont la mue est très avancée , et dont le concours est quasiment certain .
ceux là , je les met en cage de concours pour une période de 15 jours , de façon à ce qu’ils s’y habituent , et s’ils doivent s’y abimer les plumes , j’aurais le temps de les arracher , et qu’elles repoussent avant ces derniers .

2) les moins avancés en mue , mais qui devraient , je pense , aller en concours , et que je met en cage couveuse , par trois , toujours deux femelle pour un mâle , de façon à ce que les querelles ne soient pas trop virulentes .

ce sont eux qui remplaceront les oiseaux des cages concours au bout de la quinzaine , pendant que ces premiers , gouteront à un peu plus d’espace après ces 15 jours de cage concours sans que le bain soit possible .
cela suffira, pour la plupart , comme préparation aux concours .

ces couveuses , ils ne les quitteront que lorsqu’ils auront finis les concours , pour se retrouver en volière par sexe , avant la préparation à la reproduction .
au plus tard en février , retour du mondial , pour les meilleurs .

Dans les jours qui suivent , chaque oiseau avec un » potentiel concours « est repris en main pour l’inspection complète des plumes , que la péremption rapide du vaccin ne nous laisse pas faire lors de la vaccination . toute rémige , ou rectrice qui est cassée , abimée par les poux de plume à la suite d’un saignement ou autre est arrachée de façon à ce que l’oiseau ai son plumage intacte 6 SEMAINES plus tard .
c’est le temps qu’il faut à une plume pour repousser .

soit vous l’arrachez au moins 6 semaines avant , soit vous le faite la veille du départ de l’oiseau .
car une plume en repousse vous fait perdre des points en plumage , et si vous l’arrachez en cour de pousse ,( pour éviter cette sanction ), il s’en suit un saignement très important , difficillement cautérisable , et très pénalisant .

regardez également si l’oiseau a de petites taches mélaniques cachées sur les cuisses .
il faudra s’en souvenir lors de la préparation juste avant le concours .
regardez s’il n’a pas perdu un ongle, ou s’il en a pas un mélanique , car dans ce cas , fini les concours .
attention aux taches en bec , et toute trace mélanique sur la peau qui l’élimine des candidats .

quand cette selection est faite , que toutes les observations ont été notée , il ne reste plus qu’à attendre , le moment decisif .
non sans régulièrement regarder de près l’évolution de la mue chez les candidats aux concours .
et là , on s’aperçoit que si certains évoluent exactement comme on le préssentait , d’autres oiseaux nous décoivent de plus en plus , les qualités s’estompant progressivement pour laisser apparaitre des défauts, les éliminants de nos beaux chateaux en espagne ..

Mais , d’autres , insignifiants lors du premier tri , sans gros défaut , mais sans point fort , se montre maintenant sous un nouveau jour ….

cela peut être en novembre , voir décembre , que ces « champions  » apparaissent dans les anonymes .
voila pourquoi , je pense , qu’il ne faut pas se débarraser de ses oiseaux trop tôt .
en septembre , octobre, voir novembre , on sait ce qui ne sera pas bon , mais , on ne sait pas forcément ce qui sera bon , voir très bon …..

Tags : .

Pas de commentaire — Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

(Obligatoire)

(Obligatoire)